Action syndicale

 

Refus du contrôle des périodes de travail

 

28 juin 2000

 

Les responsabilités exercées par les inspecteurs leur imposent des charges de travail très conséquentes. Leurs horaires, qui sont ceux de cadres du système éducatif, ne peuvent s’inscrire dans une organisation temporelle figée et régulière.

 

Ces contraintes professionnelles justifient qu’ils bénéficient d’une large autonomie dans l’organisation de leur emploi du temps. La plupart de leurs supérieurs hiérarchiques l’ont compris et savent bien que cette souplesse organisationnelle est aussi la garantie d’un engagement et d’une efficacité accrus.

 

Ceci rend encore plus intolérable le contrôle tatillon que certains voudraient exercer sur les personnels d’inspection.

Le Bureau National du SI.EN-FEN considère que ces comportements hérités d’une conception du management d’une autre époque doivent être traités par le mépris.

 

Il donne pour consigne permanente de refuser de répondre à toute demande ou injonction qui relèverait de cette procédure infantilisante de contrôle des périodes de travail.

 

 

 

 

Du temps de travail des inspecteurs (P. Frackowiak - 28 mars 2002)