Enquête APE... ou autre avatar !

 

Plusieurs académies nous signalent une enquête relative aux effets de l'aide personnalisée.

S'il est probablement intéressant d'avoir un regard réflexif sur ce dispositif, ceci ne saurait être envisagé dans le cadre de l'enquête telle qu'elle est diffusée. Nous avions d'ores et déjà alerté la DGESCO sur le caractère problématique des questions posées. Si nous sommes sans difficulté en capacité de répondre sur des éléments quantitatifs, nous ne pouvons sérieusement fournir des réponses qualitatives sur l'impact de cette organisation.

Par ailleurs, un précédent ministre avait déclaré qu'il fallait mettre une fin au "harcèlement textuel" ; nous souscrivons sans réserve à cette exigence et engageons ses successeurs à faire preuve de la même sagesse.

Nous engageons nos collègues à refuser de participer à des enquêtes qui perturbent plus le système qu'elles ne lui sont utiles ou qui induisent des charges de travail incompatibles avec l'exercice serein de nos missions déjà fort complexes.

Le SI.EN engage tous les inspecteurs à appliquer cette consigne et à faire remonter au national toutes les éventuelles pressions subies afin que nous soyons en mesure de les dénoncer.