GAIA... ou comment perdre du temps avec le sourire !

 

Plusieurs académies nous signalent une exigence totalement exorbitante de la part des DSDEN. Pour masquer la carence patente de l'administration en matière de formation continue, les rectorats ont décidé de recenser les animations pédagogiques mises en place au niveau des circonscriptions comme des actions de formation continue. Ceux d'entre vous qui ont un peu d'ancienneté dans le métier doivent sourire car ils se rappellent qu'il y a encore quelques années le travail des IEN dans le cadre de ces mêmes animations était loin d'être reconnu par la hiérarchie locale... les temps changent !

Nous pourrions sans doute en rester à ce sourire à la limite du goguenard, si nous ne subissions aujourd'hui une attaque en règle directement liée à la réduction des moyens administratifs dans les inspections académiques et les rectorats. Nos supérieurs hiérarchiques nous demandent en effet de pallier aussi la carence de personnels des gestion en saisissant sous GAIA (encore un de ces merveilleux outils numériques qui nous font comprendre que pour certains cadres "supérieurs" de l'Éducation nationale l'avenir est bien plus beau quand on regarde en arrière !) l'ensemble des informations relatives aux animations pédagogiques que nous proposons dans nos circonscriptions.

Pour certains il faut croire que le luxe de détails paie ! Devons-nous penser que le souci statistique dépasse le décompte du nombre de caractères correspondant à chaque descriptif d'animation ? Pas sûr... Il n'est pas plus évident que les catégorisations découlant des champs disciplinaires répondent à un autre souci que de s'assurer que toutes les cases d'un tableau aient bien été cochées...

Serions-nous assez dilettantes dans notre travail que nous puissions répondre à cette injonction sans que ceci soit préjudiciable au sens même des actions que nous développons ? Sûrement pas et c'est pour cela que nous engageons tous les inspecteurs sollicités à transmettre (collectivement) à leur hiérarchie le message ci-après !

 

Madame (Monsieur) la Rectrice (Recteur, ou Recteure..., ou Inspecteur d'Académie, ou Inspectrice d'Académie, ou...)

Les inspectrices et les inspecteurs de l'académie de... (du département de...) sont sensibles à la considération que vous manifestez à leur égard en inscrivant les actions dont ils ont la responsabilité dans le cadre du plan académique (départemental) de formation des enseignants.

Légitimement flattés, ils ne voudraient en aucune manière vous décevoir et souhaitent donc consacrer toute leur énergie à la réalisation de ces animations, considérant que ces dernières sont d'autant plus déterminantes pour le système éducatif que cette période d'économies prive de nombreux enseignants de perspectives de formation continue.

Pour éviter de se disperser dans des tâches de gestion statistiques qui relèvent de votre propre responsabilité, ils précisent qu'ils ne seront pas en mesure de compléter les documents GAIA et vous engagent à vous rapprocher du SI.EN-UNSA Education (organisation syndicale majoritaire pour les inspecteurs de l'Éducation nationale, sise 23 rue Lalande, 75014 PARIS) pour toute précision complémentaire.

Veuillez agréer, Madame... (Monsieur...), l'assurance de notre engagement sans faille à un service public d'éducation plus juste et plus efficace.